28.07.2009 15:03:40

Acharnement et détention arbitraire à l'encontre de Hanavy Ould Dahah

 

Le Collectif des Avocats de la Défense de Hanavy Ould DEHAH, lors d'un point de presse organisé aujourd'hui au siège du Syndicat des Journalistes Mauritaniens, dénonce l'acharnement contre le créateur et principal animateur du site Taqadoumy et fustige sa détention arbitraire.

Dans un communiqué distribué à la fin du point de presse et dont For-Mauritania a obtenu copie, les avocats de Ould Dehah s'étonnent de la détention de leur client au delà du mois prévu par la loi relative au flagrant délit. La période de détention de Ould Dehaha, en effet dépassé le mois hier, le 27 juillet. La loi prévoit que dans ce cas le régisseur est tenu de conduire le prévenu devant le Procureur de la République qui est obligé de le libérer.

Des sources judiciaires rapportent que Ould Dehah, devrait être traduit devant le tribunal demain, mercredi. A la fin du point de presse d'aujourd'hui, les avocat du journaliste n'étaient pas officiellement saisis de l'existence de ce procès.

Havevy Ould Dehah est sous mandat de dépôt depuis le 26 juin 2009. Au départ poursuivi pour diffamation à l'encontre du candidat aux présidentielles, Sarr Ibrahima, il serait aujourd'hui sous le coup de six chefs d'accusation introduit par le Parquet et risque jusqu'à cinq ans de prison.

Il est clair que le Général Aziz et l'ensemble de sa coterie ont trouvé en Hanavy Ould Dehah le bouc émissaire idéal.

For-Mauritania, après avoir dédié sa dernière conférence de presse à Ould Dehah, dénonce cette atteinte caractérisée aux libertés individuelles et à l'exercice du métier de journaliste. En plus de vouloir inaugurer son règne en fêtant l'anniversaire d'un coup d'Etat, le régime du Général Aziz envoie là un signal clair d'intimidation  en direction  de la presse.