20.09.2010 12:35:47

Déclaration sur la guerre contre l’AQMI

Depuis quelques temps, notre pays est entré en confrontation contre des éléments de l’organisation extrémiste d’Al kaida. Cette confrontation s’est soldée par la mort de nombreux soldats de notre armée nationale. Que Dieu les accueille dans Son paradis. Les derniers épisodes de cette guerre se sont déroulés en juillet dernier et septembre courant entre notre armée et des éléments de cette organisation.

For-Mauritania saisit de cette occasion pour appeler les décideurs politiques et notamment les dirigeants du pays à plus de raison en plaçant l’intérêt du pays au dessus de toutes autres considérations. Elle les appelle à ne pas précipiter le pays dans une guerre totale et irréfléchie contre cette organisation. Une telle guerre ne fera que détourner le peuple de ses véritables préoccupations qui sont la lutte contre la pauvreté et le travail pour le développement économique.

En effet, il est certain qu’avec le faible niveau d’équipement de notre armée et l’absence d’infrastructures adéquates, les seules victimes seront les civils isolés en plus des morts qui se multiplieront dans les rangs de notre armée. Cette guerre ne peut être menée par la seule Mauritanie. Les victimes de kidnapping ne sont pas mauritaniennes et les auteurs n’ont pas de base sur notre territoire.

Au moment où les raisons des accrochages en cours ne sont pas encore complètement élucidées, il est évident que la Mauritanie n’est pas tenue à s’enfoncer dans le territoire malien pour combattre Alkaida et tenter de libérer des otages français comme l’avait reconnu les responsables de ce pays en juillet dernier lors de la tentative de libération de Germano.

For-Mauritania, dénonce avec force les attaques dont ont été victimes notre armée, nos concitoyens ainsi que les étrangers qui vivent paisiblement sur notre sol. Elle appelle les Mauritanien à soutenir leur armée qui se doit d’être républicaine. Elle demande à ce que toute opération menée à l’extérieur de nos frontières fasse l’objet d’une autorisation préalable de la part de la représentation nationale et dans un deuxième temps une adhésion de l’opinion du pays.

L’organisation exhorte les forces vives du pays pour qu’elles resserrent les rangs pour défendre les intérêts supérieurs du pays, sa stabilité, sa sécurité. Elle les appelle à s'abstenir de précipiter le pays dans une guerre dont il n'est pas le seul concerné et qui ne lui apportera que misère et destruction.


La coordination générale
20-09-2010